Retour en haut de page

Les sukuks

Le sukuk est un titre financier islamique qui est l’équivalent d’une obligation dans la finance classique et respectant les préceptes religieux de la charia.

Il représente une alternative pour des investisseurs qui ne souhaitent pas percevoir des intérêts conformément aux principes de leurs croyances religieuses.

Les SUKUKS sont des parts de Fonds Commun de Titrisation de Créance (FCTC).

Les Sukuks servent à financer un projet déterminé. Ils représentent un titre d’investissement adossé à un actif tangible ou réel qui va générer un profit stable pendant une durée déterminée.

Les sukuks

POURQUOI INVESTIR



1

Le Sukuk élargit le champ des investisseurs, en ouvrant la porte aux personnes attachées aux principes islamiques et qui ne peuvent s’engager dans des emprunts obligataires avec des intérêts.

2

Toute personne musulmane ou non musulmane peut souscrire à un sukuk.

3

Le Partage du bénéfice est lié au projet ou à l’actif sous-jascent.


Vous n'êtes pas client ?

VOUS ÊTES DEJA CLIENT ?

A qui je suis destiné ?

Particulier

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry’s standard dummy.

Entreprise

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry’s standard dummy.

Institutionnel

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry’s standard dummy.

Vous n’êtes pas client ? souscrivez à un compte titre !


  • * Champs obligatoires

Cas pratique pour comprendre les sukuks

L’Etat de Côte d’Ivoire souhaite par exemple lever 100 milliards de FCFA pour le financement d’un hôpital.

  • Retenons, 3 acteurs :
    l’Etat qui a besoin financement et dispose d’un immeuble, un actif estimé à 100 milliards de FCFA,
  • Les Investisseurs :
    et entre les deux, la société SORY, qui créé et gère des FCTC.

  1. L’Etat va céder l’immeuble à la société SORY à 100 milliards de FCFA.
  2. La société SORY, pour financer l’achat de l’Immeuble, va créer un FCTC constitué de 1 million de parts d’une valeur de 10 000 FCFA chacune. Ces parts représentent, en fait, une copropriété du bâtiment à acquérir. Et ce sont, dans notre cas, ces parts de copropriété de l’actif cédé par l’Etat qui sont, ces fameux SUKUK.
  3. Les investisseurs souscrivent aux SUKUK créés, les fonds collectés servant à acheter l’immeuble.
  4. L’Etat et la société SORY signent un contrat de location-vente d’une durée de 8 ans aux termes desquels le bâtiment revient à l’Etat.
  5. Dans le cadre du contrat signé, l’Etat paye chaque année un loyer à la société SORY.
  6. Les loyer reçu servent à racheter progressivement les SUKUK détenus par les investisseurs majoré d’un montant correspondant à leur profit.
  7. Aux termes des 8 ans, tous les SUKUK ont été rachetés aux investisseurs et le bâtiment initialement cédé redevient la propriété de l’Etat.

Le montant cumulé des loyers, perçus sur les 8 ans, peut être par exemple de 115 milliards de FCFA. La différence de 15 milliards de FCFA par rapport au montant initial de 100 milliards de FCFA déboursé par les investisseurs constitue ainsi leur profit sur le placement effectué.

  1. Le risque d’insolvabilité de l’émetteur (quasi nul dans le cas des emprunts d’Etat),
  2. Le risque de liquidité de l’emprunt : la possibilité de vendre une obligation au cours de sa durée de vie,  est très variable,
  3. Le risque de change est fonction de la devise dans laquelle l’emprunt est émis,
  4. Le risque de taux d’intérêt, pouvant entraîner une moins-value en cas de vente avant échéance d’une obligation. En effet, la valeur d’une obligation diminue lorsque les taux du marché augmentent (ce qui rend les nouvelles émissions plus attractives).
  5. Le risque le plus important en matière de Sukuk et qui limite l’innovation en la matière est le risque de conformité avec la Sharia. La concrétisation d’un tel risque annule totalement les clauses d’un contrat d’émission en Sukuk.

NOUS VOUS PROPOSONS ÉGALEMENT

Les obligations

Les obligations

Il s’agit de titres de créance négociables représentant une reconnaissance de dette d’un émetteur…


Les actions

Les actions

Une action est un titre de propriété qui donne droit à une certaine partie du capital d’une société…


PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iNTYwIiBoZWlnaHQ9IjMxNSIgc3JjPSJodHRwczovL3d3dy55b3V0dWJlLmNvbS9lbWJlZC9nUXJQZGZtblU0VT9hdXRvcGxheT0xIiBmcmFtZWJvcmRlcj0iMCIgYWxsb3dmdWxsc2NyZWVuPjwvaWZyYW1lPg==

Voeux Jean-Louis Menann-Kouamé, Directeur Général de la BICICI

Au nom de l’ensemble des collaborateurs de BICICI Groupe BNP Paribas, j’aimerais souhaiter Bonne et Heureuse année 2017, à vous, à vos familles et à tous ceux qui comptent pour vous. Que cette année soit celle du Bonheur familial, de la Santé, de la Réussite dans vos projets professionnels et personnels.